jeudi 27 août 2015

LOVECRAFT : Chaugnar Faugn, l'Horreur dans les Collines

Ci-dessus, une représentation de Chaugnar Faugn par ArcosArt (DeviantArt)

Physiquement, Chaugnar Faugn peut faire penser à un être humain ou une pieuvre, mais ce sont surtout les airs d'un éléphant qui se remarquent, la plus grosse différence avec ces derniers étant que ses oreilles se terminent par des tentacules. Surnommé L'Horreur Elephantine des Collines, il s'agit d'un être massif, qui atteint la taille d'un calamar géant. Il a l'originalité d'être particulièrement immobile, si bien qu'il est considéré comme une statut sur son piédestal. 

Il est venu sur Terre depuis une autre dimension il y a bien longtemps, et l'on pense qu'il y est arrivé sous une autre forme que celle sous laquelle on le connaît à présent. Il y a rencontré un peuple amphibien, le Miri Nigri, dont il a fait ses serviteurs. Il aurait fait s'accoupler ce peuple avec des humains afin d'obtenir des hybrides connus aujourd'hui sous le nom de Tcho-Tcho. Les Tcho-Tcho sont un peuple cannibale dégénéré, qui vivent dans les régions montagneuses du monde. L'un d'eux vit près du lieu où Chaugnar Faugn repose, et le sert avec une loyauté totale.

Chaugnar Faugn est connu dans la mythologie du peuple Tcho-Tcho, qui le considère comme un Dieu et qui le défend en tuant tous ceux qui osent échapper à sa fureur. Ce Grand Ancien vit dans les montagnes asiatiques, où il est nourri par ses gardiens. Une anecdote raconte qu'il a été amené dans un musée américain afin d'y être exposé, mais des événements dramatiques s'ensuivirent. En effet, Chaugnar Faugn a beau rester immobile la plupart du temps, il lui arrive de s'animer, notamment afin de se repaître d'un sacrifice de ses gardiens, ou alors d'une proie passant près de lui. Il est doté, malgré son poids et son apparence massive, d'une grande vitesse de déplacement, ce qui fait de lui un être très dangereux. Pour se nourrir, il se sert de son tronc pour drainer le sang de tout organisme qu'il rencontre. Quelques fois, il choisit une victime afin d'en faire l'un de ses enfants, en refaçonnant entièrement son visage à l'aide de sa trompe, afin d'en faire sa propre caricature. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire