samedi 12 septembre 2015

Hans Ruedi Giger et ses oeuvres

Giger a réalisé ses premières véritables œuvres dès 1966, qui deviendra la série nommée "Shafts". On est très loin visuellement de ses travaux les plus connus, mais on en retrouve tout de même les prémices. Un an plus tard, en 1967, il créé les "Birth Machines". On remarque aisément une évolution énorme en l'espace d'une seule année.
Giger a entamé la marche de la biomécanique, mélange de formes humaines, extraterrestres, et mécaniques. Univers très particulier qui sera sa marque de fabrique.

Les "Birth Machines" (1967)
Les "Birth Machines" (1967)

Les plus observateurs auront remarqué l'univers si particulier dépeint dans les images de l'attraction Captain Eo, sortie en 1985 à Disneyland, et remplacée depuis par "Chérie, j'ai rétréci le public". Ce sont notamment la reine araignée et sa planète qui marquent. Il s'agit de réalisations de Giger. Pour le premier anniversaire de la mort de Michael Jackson, celui-ci étant le héros de Captain Eo, l'attraction a fêté son retour dans le parc, ainsi que dans celui de d'autres pays comme la Floride ou encore le Japon. L'occasion d'un hommage à Jackson, mais également de redécouvrir le merveilleux travail de Giger sur cette oeuvre. "Chérie, j'ai rétréci le public" a été remis en place en février dernier (NDLR : cet article a été initialement publié en mai 2014).

La reine araignée de Captain Eo
La reine araignée de Captain Eo

Le tableau Li II, qui est pour moi le plus extraordinaire jamais conçu, n'est pas totalement sorti de l'imagination de Giger. En effet, derrière ce visage biomécanique se cache une femme bien réelle. Cette femme se nommait Li Tobler, c'était une actrice Suisse qu'il rencontra en 1966 et avec qui il se maria. Elle est également à l'origine du tableau Li I, les deux ayant été réalisés en 1974.

Photo de Li Tobler
Li Tobler

Bien que l'on raconte çà et là que Giger a participé au film "Dune" de David Lynch, ce n'est pas vrai. Il a en réalité participé à la version de Jodorowsky en 1975. Ce devait être la première grande collaboration cinématographique de Giger, elle n'aura finalement jamais eu lieu, par faute de financements. Lynch, de son côté, n'a jamais fait appel à Giger en réalisant sa version. Au sujet de celle de Jodorowsky, il faut savoir qu'un film documentaire ("Jodorowsky's Dune") a été présenté lors du Festival de Cannes en 2013, pour raconter la tentative d'adaptation du roman par Jodorowski. On peut y voir Giger lui-même, bien évidemment. Ce documentaire est sorti en DVD le 21 mars 2014 aux Etats-Unis.

Un des tableaux de la série "Dune" pour Jodorowsky (1975)
Un des tableaux de la série "Dune" pour Jodorowsky (1975)

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Giger n'est pas parti d'une page blanche pour réaliser la créature du film "Alien, le 8ème passager" de Ridley Scott. Il a pris pour base deux tableaux qu'il avait peint 3 ans auparavant, en 1976, à savoir Necronom IV et Necronom V. C'est en voyant ces tableaux, consultables à l'origine dans le recueil de peintures nommé "Necronomicon" (édité en 1977), que Ridley Scott a décidé de faire appel à ses services, pour les décors ainsi que pour la créature de son film. La participation de Giger à "Alien, le 8ème passager" lui valu l'Oscar des effets spéciaux en 1980. Ridley Scott fera à nouveau appel à lui en 2012 pour "Prometheus".

Necronom IV
Necronom IV
Necronom V
Necronom V
Photo de Giger et son xénomorphe, la créature du film "Alien"
Giger et son xénomorphe, la créature du film "Alien"

Pour l'anecdote, le choix du nom du recueil, "Necronomicon", n'a pas été fait complètement par hasard. En effet, parmi les influences de Giger, on y retrouve Lovecraft, le créateur du mythe autour du fameux livre interdit de l'auteur fictif Abdul Al-Hazred. Les lecteurs de Lovecraft avaient vu dès 1970 une projection imagée des écrits de Lovecraft, à travers les œuvres de Giger. C'est ce qui poussa ce dernier à réaliser son "Necronomicon".

Mais revenons-en à nos moutons. Giger a travaillé notamment avec la chanteuse Debbie Harry (Blondie) en 1981, pour la pochette de l'album "Kookoo", mais également sur le clip de "Now I know you know" (à voir ici : Now I Know You Know ). Ses collaborations ne se sont pas arrêtées là. Il a réalisé des pochettes d'album pour plusieurs groupes, le dernier en date étant Triptykon pour "Eparistera Daimones" (2010) et "Melana Chasmata" (2014). Autrement, il a collaboré entre autres à réaliser une pochette pour Celtic Frost, Carcass ou encore Atrocity. En parlant de ces derniers, Alexander Krull a posté sur sa page Facebook une photo de lui-même en compagnie de Giger pas plus tard qu'hier (13 mai 2014), en hommage.

Giger eut également des collaborations scéniques, en réalisant notamment en 2000 le pied de micro de Jonathan Davis du groupe Korn, dont il n'existe que 5 exemplaires de par le monde, modèle conçu à partir de la "Nubian Queen". Ou encore le décor de fond de la tournée "Mylenium Tour" (1999-2000) pour Mylène Farmer à partir du tableau n° 218. Ce tableau est d'ailleurs repris sur les bouteilles d'absinthe HR Giger de la marque Brevans.

Jonathan Davis (Korn) et son pied de micro
Jonathan Davis (Korn) et son pied de micro
Le décor du "Mylenium Tour", spectacle de Mylène Farmer
Le décor du "Mylenium Tour", spectacle de Mylène Farmer
Des bouteilles de l'absinthe HR Giger de la marque Brevans
Des bouteilles de l'absinthe HR Giger de la marque Brevans


C'est au début des années 90 que Giger délaisse la peinture pour se consacrer entièrement à la sculpture. Il a créé son propre modèle de mobilier, les fauteuils étant les plus populaires. Il faut cependant savoir que ses premières créations sculpturales datent de 1967.

Des fauteuils réalisés par Giger (1996)
Des fauteuils réalisés par Giger (1996)

Connaissiez-vous ces anecdotes? En avez-vous d'autres à citer?

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire