dimanche 6 septembre 2015

L'Île des Poupées

Photo de l'Île des Poupées
L'Île des Poupées

Bonjour les gens ! Je fais aujourd'hui une pause dans l'écriture de mon roman afin de vous proposer un article sur un sujet qui a pas mal suscité ma curiosité, à savoir l'Île aux Poupées. Dit comme ça, ça fait peur. Et effectivement, cet endroit est tout sauf rassurant, personnellement je n'y passerais pas mes vacances! Mais rentrons dans le vif du sujet...

La "Isla de las Muñecas" (car tel est son nom local) se situe dans la région de Xochimilco, à 20km au sud de la ville de Mexico. Il s'agit d'une véritable attraction touristique, surtout de par sa particularité unique. En effet, l'endroit porte très bien son nom puisque de véritables poupées y sont disséminées de part en part. Et pas n'importe quel type de poupées, même les Monster High vont paraîtraient bien gentillettes à côté de celles qui vous attendent sur l'île. Ces poupées-là sont sales, mutilées, et quand elles ont la chance de porter un vêtement, celui-ci est très souvent déchiré de tous les côtés. Elles feraient tâche au sein de la Villa Magique de Barbie, vous pensez bien! On peut cependant voir ça et là quelques poupées Mattel.

Des poupées
Des poupées

Il faut cependant savoir que contextuellement, les lieux ne sont pas faits pour effrayer. La légende a débuté en 1951. Elle raconte qu'une petite fille, jouant sur cette île, a fait tomber sa poupée dans le lac qui la borde. Elle se serait noyée en essayant de la récupérer. Les insulaires commencèrent ensuite à entendre chaque nuit un enfant pleurer. Ils firent bien entendu le lien, et s'imaginèrent qu'il s'agissait de la petite fille qui réclamait sa poupée. C'est là que Don Julian Santana Barrera, agriculteur de son état, entre en piste. Alors qu'il venait s'installer sur l'île afin d'y vivre en ermite, ne revenant sur la terre ferme que pour vendre le fruit de ses récoltes, il crût à cette légende à un point tel qu'il se fixa pour but de calmer l'esprit de la petite fille. Et il commença à collectionner toutes les poupées qu'il pouvait trouver, et à les attacher à des endroits divers et variés (arbres, plantes, piquets, murs...), en offrande à la petite fille. On raconte qu'il donnait volontiers ses récoltes contre de nouvelles poupées pour en agrandir sa collection. Comble de l'ironie, Don Julian fut retrouvé noyé le 17 avril 2001, à l'âge de 80 ans. On raconte qu'il se serait noyé au même endroit que la petite fille. Mais les poupées restent, témoin de la superstition d'un homme qui aura vécu 50 ans sur les lieux. Les années n'aidant pas, elles se décomposent de plus en plus, leur donnant une allure inquiétante, cauchemardesque. Une oeuvre d'art pour le moins originale, surréaliste, qui ne laisserait personne indifférent.

D'autres poupées
D'autres poupées

Peut-on s'y rendre ? Eh bien oui. Suite à sa découverte dans les années 90, par un programme écologique de nettoyage des canaux de Xochimilco, l'endroit est devenu une véritable attraction touristique. A réserver tout de même aux plus téméraires. Si cela vous tente, c'est sur des trajineras (des gondoles locales) que vous pourrez vous y rendre, après deux longues heures de navigation. Prévoyez une poupée dans vos bagages si vous souhaitez agrandir la collection de l'île!

Bienvenue sur l'Île des Poupées !
Bienvenue sur l'Île des Poupées !

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire