samedi 31 octobre 2015

Indochine, "Starmustang" par Christophe Sirchis / Sirkis

Photo de Nicola et Stéphane Sirkis, les jumeaux du groupe Indochine
Nicola et Stéphane Sirkis, les jumeaux du groupe Indochine

Il s'agit ici de traiter du livre polémique écrit par Christophe Sirkis, frère des jumeaux Nicola et feu Stéphane Sirkis du groupe Indochine, un livre relatant les rapports entre ses jumeaux de frères ainsi que la construction dudit groupe Indochine. Mais avant d'aller plus avant dans le sujet, je vous propose la liste des différentes sources dont je me suis inspirée afin d'écrire cet article.
Car je ne me suis en effet pas arrêtée à "Starmustang", le livre et le forum (NDLR : aujourd'hui disparu), je suis allée faire maintes recherches de textes et de témoignages audios et vidéos en prime. Je me suis donc notamment renseignée auprès des sources suivantes :

- "Les enfants du rock", reportage datant de 1987, avec l’équipe de "7000 danses" et des clips, le professeur de chant de Nicola, et Josiane Balasko aussi ;
- "La preuve par 2", reportage datant de 1988 avec Nicola et Stéphane ;
- "Pour un clip avec toi", reportage datant de 1991 avec Nicola et Stéphane ;
- "Fréquenstar", reportage datant de 1992 avec Stéphane ;
- "Comme deux frères", reportage datant de 1996 avec Nicola et Stéphane ;
- "Un flirt sans fin", reportage datant de 2010 avec Nicola et Dimitri (ainsi que Boris Jardel, Oli de Sat, Dutronc et Didier Wampas entre autres) ;
- "Accès privé", reportage datant de 2012 avec Nicola ;
- http://stephanesirkis7695.skyrock.com, fanblog d’une personne proche du groupe ;
- http://salombo06.centerblog.net, fanblog d’une autre personne proche du groupe.

Photo de Nicola et Stéphane Sirkis
Nicola et Stéphane Sirkis

Nous sommes le 19 mars 2013 au moment où j'écris ces mots, et j’ai décidé il y a peu de me procurer l’E-Book "Starmustang 2013", la version non censurée sortie le 27 février précédent, afin de savoir ce qu'il retourne de la version dite officielle, et de celle présentée par Christophe Sirkis qui serait selon lui la véritable histoire du groupe. Même si je n’approuve pas qu’il soit payant, je me devais de me le procurer afin d’avoir une bonne fois pour toutes les détails de cette sordide histoire, car je ne peux juger quelque chose sans m’être renseignée au cœur de sa source. A présent, passons à l’ouvrage lui-même et décortiquons ce qu'on peut y trouver d' "intéressant".

* Un détail qui m’a surprise, et ce ne sera pas le seul mais il faut bien commencer quelque part : c’est l’anecdote contant l’origine de la cicatrice à l’arcade sourcilière droite de Stéphane. Alors que sur le net il se raconte que Stéphane aurait pris un boulon de la part d’étudiants d’extrême-droite alors qu’il avait 16 ans, Christophe raconte une toute autre version de cette origine, remontant à plus vieux dans le temps. Même chose concernant l’origine du choix du nom du groupe Indochine, qui serait officiellement un hommage à l’auteur Marguerite Duras, car la plupart de ses livres ont leurs actions en Indochine, et c’est confirmé par Nicola Sirkis lui-même. Christophe relate tout autre chose dans son livre.

* Le livre réfute le fait que ce soit Nicola qui ait trouvé le nom du groupe. Il est fort possible qu’ils soient partis d’une liste comme Christophe le dit dans son livre, et que la version officielle disant que Nicola aime beaucoup Marguerite Duras et que le nom du groupe vienne de là soit fausse, mais si la présence du nom Indochine décrite dans le livre est vraie, alors il est possible que ce soit bel et bien Nicola qui l’ait mis dans cette fameuse liste. Que ce soit lui qui ait tranché ou non, finalement peu importe, l’idée de ce nom vient peut-être bien de lui au départ.

* Rien dans le livre ne mentionne cette histoire lue sur le forum, racontant le refus de Nicola que Stéphane sorte son album solo, alors que lu-même l'a fait. On sait que Stéphane a travaillé plusieurs titres avec Christophe, ça c’est raconté dans le livre, et on en trouve des preuves sur le net. Mais à priori, à aucun moment Stéphane n’a confirmé ce refus, en tout cas ce n'est écrit nulle part.

* Sur le forum "Starmustang", il est dit à plusieurs reprises que Stéphane a voulu se suicider suite à l’histoire du contrat Double T signé avec son jumeau Nicola, l’excluant du groupe. Rien ne le confirme à la lecture du livre, il est juste dit que Stéphane a reçu un coup de fil quelques jours avant sa dernière descente aux enfers, et qu’Eliette, sa compagne du moment, a dit à Christophe qu’ils ont voulu en finir tous les deux mais que cela n’a fonctionné que pour lui. Je laisse donc la question de l’origine du suicide de Stéphane en suspens. Je suis cependant surprise qu’aucun des membres du groupe de cette époque n’ait réagi suite à la signature de ce fameux contrat, qui les excluait au même titre que Stéphane étant donné qu’il n’était signé qu’avec Nicola (Indochine à lui tout seul). D'ailleurs, je suis surprise aussi du fait que ce fameux contrat Double T, qui serait la cause directe du suicide de Stéphane, n'ait été publié absolument nulle part. Et vous pouvez me croire, j'ai cherché. Longtemps.

* Je suis étonnée que la conversation téléphonique entre Christophe et Stéphane, pendant laquelle Christophe apprend à son petit frère que la tournée du groupe de 1998 n’a pas été annulée comme Nicola le lui avait annoncé, ne soit pas relatée dans le livre. Cet évènement a pourtant dû être un véritable coup de massue pour Stéphane, s’il est vrai.

* Enfin, concernant la maison dans laquelle Stéphane a terminé sa vie, je reconnais qu’elle est ridiculement petite, heureusement que j’ai lu dans le livre qu’il y avait un sous-sol aménagé, autrement je n’aurais pas compris comment deux personnes pouvaient vivre là-dedans, et même trois puisque Lou y a vécu jusqu’à la mort de son père. Christophe en donne volontiers l’adresse dans le forum "Starmustang" (28 rue Salvador Allende, à Bagneux). Toutefois, si vous désirez vous y rendre, soyez respectueux pour les gens qui y vivent à présent, car oui elle a été rachetée, elle a d’ailleurs été vendue rapidement après le décès de Stéphane selon le livre. Stéphane Sirkis ne me paraît pas être quelqu’un qui aimait la vie mondaine d’une star, et j’en ai lu et entendu beaucoup de sa part et à son sujet via mes recherches sur la toile pour pouvoir le dire. Vu ainsi, est-il surprenant qu'il vive dans un lieu banal ? Je ne trouve pas cela illogique. Cela dit, je ne peux pas juger de la maison elle-même malheureusement, concernant l'insalubrité annoncée par l'auteur du livre et l'entourage direct. Une dernière observation en ce qui concerne une information que j’ai pu lire sur le forum "Starmustang", concernant les derniers jours de Stéphane : à aucun moment dans le livre je n’ai pu lire un fait annoncé sur le forum : le fait que la dernière compagne de Stéphane a laissé ce dernier comateux dans son fauteuil durant une semaine entière sans réagir. Il n'est pas sûr que l'on puisse donner crédit à cette information.

Photo de Stéphane et Nicola Sirkis sur scène
Stéphane et Nicola Sirkis sur scène

Mon sentiment général au sujet du livre "Starmustang", maintenant que j’en ai fini la lecture, c’est que ce livre n’est pas tellement centré sur Stéphane Sirkis finalement, seule la dernière partie lui est réellement consacrée. Autrement, c’est simplement une biographie, pas même d’Indochine, mais de Christophe et de ses jumeaux de frères, leurs origines, leur enfance, leur adolescence, les débuts d’Indochine sont également racontés mais du point de vue de Christophe, et donc pas au cœur de la chose. Et tout au long des anecdotes diverses et variées qui composent cette biographie, j’ai repéré des attaques directes contre Nicola, à peine dissimulées. Celle qui m’a le plus marquée est une interprétation de son expression dans la légende d’une des premières photos que l’on voit de lui, enfant, en 1967. Enfin, je parlerai de mon sentiment concernant Nicola précisément, à la lecture de "Starmustang". Je n’ai pas réellement l’impression qu’il ait poussé Stéphane à commettre l’irréparable, je pense surtout qu’il ne savait pas quel comportement adopter face à ce jumeau qu’il ne comprenait certainement pas. Il dira à ce sujet que "l’engueuler quand il avait bu lui donnait envie de recommencer". Par ailleurs, dans un des reportages que j’ai pu voir (à savoir "Accès privé"), on assiste à une scène assez surprenante. A savoir que Nicola est en pleine interview, et Stéphane arrive derrière lui pour lui dire quelque chose à l’oreille. Le présentateur demande à Nicola ce que Stéphane lui a dit, et celui-ci répond qu’il lui a dit aller au bar prendre un verre. Il n’est pas difficile d’interpréter le ton sur lequel Nicola répond à cette question, la tête qu’il fait, et le petit rire qu’il émet ensuite. Il est profondément gêné, personne ne peut le nier. Comme s’il se sentait coincé de devoir continuer l’interview et de laisser Stéphane se perdre dans l’alcool encore une fois. Stéphane qui n’a d’ailleurs pas l’air bien frais dans sa façon de s’approcher de son frère, je me suis dit qu’il était sûrement déjà allé au bar avant de le dire à Nicola en fait… Je pense honnêtement que si Nicola s’en fichait de son état, et que s’il en jouait, il n’aurait pas répondu sur ce ton-là, ni avec cette tête-là.

Cela dit, si "Starmustang" dit vrai, Nicola a sûrement commis de graves erreurs avec son jumeau. Et s’il y a bien une chose que j’accepte de croire encore plus que le reste, c’est que Nicola a tout fait pour faire perdurer son groupe après la mort de son jumeau. Car j’ai nettement l’impression qu’Indochine est sa raison d’être, sûrement le secret de sa jeunesse qui paraît éternelle, car en effet les années passent, mais il semble ne pas vieillir. Je pense qu’il avait besoin de ça pour se relever de la mort de son jumeau. En tout cas, une chose est sûre, c’est qu’il est de notoriété publique que Nicola est le chef, et ce depuis longtemps. Stéphane le disait lui-même en interview, et même de nos jours encore, des reportages consacrés au groupe donnent cette information. Et d’ailleurs, Stéphane lui-même reconnaissait en 1992 que Nicola s’opposait un peu à son entrée officielle au sein d’Indochine (il était l’équivalent d’un roadie aux débuts du groupe). Indochine n’a pas eu besoin de l’image des jumeaux pour exister au départ, "L’Aventurier" c’était juste Nicola, Dominique devenu Dominik, et Dimitri. Ce qui dénote par rapport à ce sentiment que Christophe tente de nous faire avoir, que Nicola se servait de l’image des jumeaux pour faire exister le groupe. Cela dit, je n’irai pas jusqu’à affirmer que Nicola est une victime dans cette histoire, ne poussons pas le bouchon trop loin, il reste en effet des zones d'ombre. Voilà pour ce qui est de mon sentiment général après la lecture du livre de Christophe Sirkis. J'estime qu'il est à lire, car on y apprend des choses qu'aucune autre biographie ne mentionne. Mais je pense que certains faits sont à prendre avec des pincettes. Il y a forcément du vrai dans tout cela, peut-être bien y a-t-il aussi des interprétations pas forcément fondées. A chacun de se faire son idée.

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire